Edinburgh, par Primerelles

Une nouvelle contribution :

« Witches’ Well 

Ce site se trouve à l’entrée de l’esplanade du château d’Edimbourg à côté du mur de Tartan Weaving Mill (il s’agit d’une fabrique de tartan que l’on peut visiter). Une plaque en fer commémore l’endroit où plus de trois cents femmes ont été brulées vives sur le bûcher, accusées d’être des sorcières. Cette plaque montre aussi par l’intermédiaire d’Hygiea (la déesse de la santé) et Aesculapius (le dieu de la médecine) que toutes les sorcières ne travaillaient pas avec de mauvaises intentions.
Arrivée le soir devant les grilles fermées, j’ai supplié un garde de m’ouvrir pour rendre hommage à toutes mes sœurs à travers les siècles.

Mary King’s Close

En descendant le Royal Mile, vous ne pourriez pas vous douter que juste au-dessous de vos pieds subsistent les vestiges de plusieurs ruelles (appelées closes) d’un autre temps. Édimbourg fut durement touchée par la dernière épidémie de peste en 1644; on raconte qu’à ce jour les âmes des victimes continuent à hanter la ville. Vous pouvez désormais descendre sous terre pour visiter Mary Close en compagnie de l’un des personnages du passé d’Édimbourg: au programme, récits historiques et histoires de fantômes vieilles de plus de 300 ans qui vous feront froid dans le dos.
Il me reste de cette visite une impression bizarre, eu la sensation d’une présence tout le temps de la visite.

St Andrews

Magnifique cimetière rempli de croix celtiques. Bastion de la tribu Picte.

La croix celtique se compose de trois cercles et de quatre branches.
Les trois cercles (Keugant, Abred et Gwenwed) désignent les différents cheminements des âmes vers l’ascension suprême :
– Au commencement, les âmes errent dans le cercle du chaos (Keugant) où rien n’existe que Dieu,
– puis s’incarnent dans le cercle Abred, cercle de la vie terrestre, où elles doivent accomplir leur destinée.
– Si… elles échouent, elles retournent dans le chaos (Keugant) et attendent que Dieu leur permette de se réincarner à nouveau en Abred dans une autre vie et un autre corps pour enfin accéder au cercle final, Gwenwed.
– Là, elles jouiront de sa présence dans l’éternité. Gwenwed est le lieu affranchi du temps et du changement. Il est également le cinquième élément, l’éther, la lumière divine. »

Merci beaucoup Primerelles !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s